Les Shegues - À Kinshasa, des milliers d'enfants vivent dans les rues.

Renverser la situation chaotic du Congo

Renverser la situation chaotic du Congo Chers Compatriotes et Amis du Congo, En 2003, après deux décennies d’absence du pays, je n’avais pas eu l’occasion de voir les enfants passer la nuit dehors dans les rues de Kinshasa – Quand un groupe des petits enfants assis derrière moi ont interpellé ma conscience par leur conversation: […]

View
LETTRE D’APPRECIATION DU PRESIDENT DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE
SUR NOTRE PROGRAMME POUR LA RECONSTRUCTION DU CONGO AVEC $140 MILLIARDS.
Le president americain Barack Obama

Le president americain Barack Obama

Cher Ami – Soutenir le progrès et la stabilité dans le monde entier est un impératif stratégique, économique et moral pour notre nation, et j’apprécie votre vision. Tout progrès, même dans les pays les plus pauvres peut faire avancer non seulement la sécurité, mais aussi la prospérité de la population bien au-delà de leurs frontières, y compris celles des États-Unis. En ouvrant et en développant la construction des marchés pour nos produits et en réduisant l’incertitude et les coûts de faire des affaires à l’étranger pour nos entreprises, nos efforts de développement international bénéficieront au secteur privé américain et va créer des emplois. Par conséquent, nous allons embellir l’avenir de l’Amérique et la vie d’innombrables hommes et femmes en augmentant le nombre des Etats prospères, capables et démocratiques qui pourront travailler avec nous dans les décennies à venir.

— Barack Obama, Maison Blanche – le 16 MAI 2012
TEMOIGNAGE D’UN ACTIVISTE AMERICAIN SUR NOTRE PROGRAMME DE RECONSTRUCTION (PRC) QUALIFIE DE TOTALEMENT REALISABLE.
Wall Street - la grande Place Financiere

Wall Street – la grande Place Financiere

Cher Georges: C’est en étant assez sceptique que je suis venu vous rencontrer sachant que vous alliez me parler du Plan Marshall, idée que vous avez exposé lors de votre présentation à l’Institut Américain pour la PAIX (United States Institute of Peace – USIP). J’ai entendu l’idée du Plan Marshall appliqué à des nombreux autres problèmes qui sont resté insolvable et je me demandais si le vôtre n’allait pas conduire au même sentiment. J’ai été émerveillé par le plan très réaliste que vous m’avez présenté, avec un défi si énorme, Mais j’ai été aussi frappé par votre détermination d’y arriver. Vous m’avez présenté les procédures étape par étape, qui bizarrement, si elles sont appliquées rend le plan totalement réalisable. Le plan ne prévoit pas seulement un moyen de reconstruire le Congo, mais s’il bien appliqué, peut le faire d’une telle manière tel qu’il est capable d’anéantir la corruption, le manque de leadership, le vol des ressources du Congo, etc., même sans aborder de façon directe ces questions – ce quiest pratiquement impossible – beaucoup mieux que les autres plan directeur.

 

– Jerry Ernst, 17 juillet 2010